top of page
  • Photo du rédacteurBobo Bolia Trésor null

Stabilisation du taux de change en RDC : Un contrôle rigoureux annoncé



✍️ Par Général Ipako



Le Premier Ministre, Jean-Michel Sama Lukonde, a présidé la réunion du Comité de Conjoncture économique qui a passé en revue la situation économique du pays. Les questions sensibles du moment, notamment celle liée aux mesures prises par le Gouvernement pour stabiliser le taux de change sur le marché, ont été abordées. 

Pour renforcer le pouvoir d'achat des Congolais en conformité avec les mesures économiques du Gouvernement sur le taux de change, le Comité de Conjoncture annonce le contrôle économique rigoureux des prix des biens sur le marché, a fait savoir à la presse le Vice-premier Ministre, Ministre de l'Économie nationale.


"Ça fait trois semaines que le Gouvernement, à travers la Banque centrale, est intervenu directement sur le marché de change. Je crois que la population congolaise et tous ceux qui vivent dans notre pays apprécient cette appréciation du franc congolais. Nous allons vers la stabilisation de notre monnaie qui est l'attribut de souveraineté pour un pays. Ceci dit, nous avons eu des mesures additionnelles de la part de la Banque centrale, toujours dans le cadre de renforcer ces stratégies que la Banque centrale est en train d'appliquer pour vaincre ce combat contre la spéculation sur notre monnaie et pour la dédollarisation de notre économie. Au niveau du Gouvernement, il y a eu d'autres mesures qui ont été prises et que le Premier ministre et les membres du Comité de Conjoncture ont avalisé aujourd'hui. C'est que, nous devons réguler notre économie. La régulation appelle à des initiatives de production. Nous avons aussi décidé que nous n'allons pas laisser faire comme dans une jungle. Le contrôle économique sur les prix doit se faire et de manière sérieuse. D'aucuns ne peuvent comprendre qu'au moment où le taux de change a sensiblement diminué en faveur du franc congolais et s'est stabilisé, depuis trois semaines, les prix restent pratiquement les mêmes. C'est comme ça que nous avons reçu tour à tour les pétroliers qui appliquent le taux de change au niveau de leurs stations, mais nous devons informer ces derniers, qu'à la suite du petit contrôle qui a été fait ce matin, il y a une pratique qu'ils doivent bannir. C'est-à-dire, vous achetez du carburant pour 100 dollars à 22 500, mais tout de suite après, les 100 dollars sont échangés derrière la maison chez un cambiste à un taux très élevé. Donc, nous allons suivre cette chaîne jusqu'au bout. Nous avons vu aussi des prix différents. On applique le taux ici au centre-ville, mais quand vous allez au-delà de Kinkole, au-delà de N'sele, on voit les prix commencer à monter petit à petit. Tout ça, c'est un travail de régulation économique. Donc, vous pouvez faire confiance à votre gouvernement. Les opérateurs économiques doivent soutenir l'économie, parce que, après tout, nous tous, nous voulons le bien-être", a déclaré Vital Kamerhe. 

Le VPM de l'Économie nationale a, par ailleurs, dissipé le malentendu concernant ceux qui estiment que la stabilité actuelle du franc congolais est juste conjoncturelle.


"Ceux qui pensent que la stabilité du franc congolais est conjoncturelle, se trompent. C'est qu'il y a à la fois des mesures de politique monétaire qui sont bien menées par Madame le Gouverneur de la BCC. Il y a aussi des mesures d'ordre économique et budgétaire au niveau du Gouvernement. Des résultats inévitablement seront en faveur du pouvoir d'achat de la population", a-t-il ajouté. 

Outre le VPM de l'Économie, le Ministre d'État en charge du Budget, le Ministre du Commerce extérieur, celui du Plan, le vice-Ministre des Mines et la vice-Ministre des Finances ont pris part à cette réunion. 

162 vues0 commentaire

Comments


bottom of page