top of page
  • Photo du rédacteurlegendnews22

RDC : les membres du Comité de Conjoncture économique se sont penchés sur les mesures à prendre


✍️ Général Ipako


Le Premier Ministre, Jean-Michel Sama lukonde,  a présidé, ce mercredi 10 mai 2023 à la Primature, la traditionnelle réunion du Comité de Conjoncture économique (CCE).

Dans l'ensemble, le CCE a salué la stabilité des indicateurs macroéconomiques depuis le mois de janvier 2023 et croit que le pays a une assise sérieuse pour bâtir finalement une économie qu'elle veut productive. Il a confirmé les mesures adoptées au niveau de l'ECOFIN concernant la question de la rareté de la farine de maïs. Lesquelles mesures seront annoncées vendredi prochain au Conseil des Ministres.

C'est ce qu'a annoncé, le VPM de l'Économie dans son compte-rendu au sortir de la réunion.


"Sous la présidence de son Excellence Monsieur le Premier Ministre, Chef du Gouvernement, Jean-Michel Sama Lukonde, nous avons effectivement débattu sur les questions qui touchent au cadre macroéconomique notamment les indicateurs en ce qui concerne l'inflation. Cela nous renvoie au problème des prix, du taux de change, et la 4ème revue avec les institutions de Bretton Woods. En ce qui concerne tous ces indicateurs, ils sont stables depuis le mois de janvier. Ce qui nous permet de croire que nous avons une assise sérieuse pour bâtir finalement l'économie que nous voulons productive. Nous avons également planché sur les mesures à prendre par rapport à la rareté de la farine de maïs au grand Katanga et au grand Kasaï. Les mesures ont été adoptées au niveau de l'ECOFIN. Elles ont été confirmées au niveau du Comité de Conjoncture présidé par son Excellence Monsieur le Premier Ministre. Elles seront annoncées,et c'est la procédure, à l'issue du Conseil des Ministres de vendredi. Ces mesures concernent principalement l'identification, qui a déjà été faite par le Ministre de l'Agriculture et nous même la délégation, de passage au Katanga, des producteurs locaux grands et petits pour commencer par le ramassage et les encourager avec des allègements de divers ordres, c'est-à-dire les mesures incitatives de la part de l'État. Aussi pour faire face à la crise qui, elle, est là, c'est la conjoncture, nous devons, en attendant, importer par le truchement des opérateurs économiques. Nous avons identifiés les fournisseurs en Afrique du Sud et en Zambie. Mais nous n'attendons pas demeurer dans les importations indéfinies. Nous avons la vocation de faire une grande saison A comme l'a si bien présenté le Ministre de l'Agriculture au cours de la réunion d'aujourd'hui. Nous allons prendre toutes les précautions. Puisque, la préparation des sols au Katanga commence au mois de juin. Dans le grand Kasaï, au mois de juillet. Nous allons faire en sorte que les hectares identifiés soient des milliers, qu'on ait à donner effectivement des assignations de tel sorte que petit à petit nous devenions souverain sur le plan alimentaire, notre vocation d'exportateur vers d'autre pays", a déclaré Vital Kamerhe.

Il faut noter que cette séance de travail a connu la participation de tous les Ministres et les animateurs des services sectoriels, dont le VPM de l'Économie Vital Kamehre, la Ministre du Travail, la Ministre du Plan, et celui du budget, des vices Ministres ainsi que la Gouverneure de la Banque centrale. Aussi, pour cette situation particulière due à la rareté de la farine de maïs dans le Katanga et le Kasaï, y a-t-on noté la présence très remarquée du Ministre de l'Agriculture.


10 vues0 commentaire

Comentários


bottom of page