top of page
  • Photo du rédacteurBobo Bolia Trésor null

Occupation illégale de la salle CEICA/UNICEF au kasaï : Le syndicat du peuple dénonce et interpelle



✍️ Par Sadam Kapanda depuis Tshikapa


Il y a deux ans, depuis que le centre d'encadrement et d'information convivial pour les adolescents CEICA/UNICEF est occupé par les services du ministère de la formation professionnelle au Kasaï/Tshikapa.

Cette salle de jeunes, construite sous financement de l'UNICEF, a été dotée à la jeunesse kasaïenne pour des diverses activités liées à la jeunesse par cette organisation internationale.


Contré de mener les activités dans cette infrastructure, le mouvement social SYNDICAT DU PEUPLE (SDP), une structure de jeunes qui lutte pour la défense de droit de l'homme, demande aux autorités provinciales de retourner la jeunesse dans leurs droits.


Dans une lettre adressée à Madame la ministre provinciale de la jeunesse du Kasaï daté du 5 sept, dont l'objet est la "réclamation de la salle CEICA occupée illégalement par le service qui n'est pas propriétaire", cette ASBL s'inquiète de voir les services de la formation professionnelle ne pas respecter le délais leur donné par le gouverneur de province.


"En septembre 2021, le gouverneur de la province du Kasaï, maître Dieudonné Mpieme, avait autorisé sur demande du proved de la formation professionnelle du Kasaï, l'occupation de cette salle temporairement pour une année. Mais le constat est que, le proved est en train de mener de démarches pour que cette dernière lui soit octroyée définitivement", peut-on lire dans cette lettre.

Et il promet des manifestations si la salle ne sera pas libérée.


" Le mouvement social syndicat du peuple promet saisir toutes les instances de la république si les revendications des jeunes ne sont pas prises en compte et des grandes manifestations de réclamation de ce cadre seront organisées", conclue la lettre.

Rappelons que c'est en septembre 2021 que le gouverneur de province Dieudonné Mpieme avait autorisé sur demande du proved de la formation professionnelle l'occupation de la salle CEICA temporairement pour une année. En 2022, Madame la Ministre provinciale de la jeunesse avait instruit le maire de la ville de pouvoir donner le préavis à ce dernier, une instruction qui souffre d'application jusqu'à ce jour.

13 vues0 commentaire

コメント


bottom of page