top of page
  • Photo du rédacteurlegendnews22

Nord-kivu: Réouverture du tronçon Goma-kanyabayonga, un rêve ? Ou un cauchemar



✍️ Par Emery Tayivisa



En dépit de la suspension du trafic routier entre Goma et kanyabayonga, la survie dans plusieurs familles en ville touristique de Goma est devenue une véritable coupe de la sigui, difficile à boire.


Les activités de plusieurs personnes quasiment dans tous les secteurs de la vie ont été négativement handicapées.

Le vœu de plus d'un Gomatracien, est de voir la circulation sur ce tronçon reprendre en toute quiétude comme dans les jours d'avant la guerre du M23.


Le sourd d'oreilles et le silence qualifié de complicité des autorités gouvernementales à ce sujet, valaient la peine d'être brisés.

Dans un point de presse animé au début de cette semaine conjointement entre le commencement de la force de la communauté de l'Afrique de l'Est (EAC) et le gouverneur du Nord kivu la question a fait objet du débat.


Pour le lieutenant-général NDIMA KONGBA Constat, la question est vitale et cristiale, mais l'opportunité ne l'a pas encore permis.


"l'escorte ou le convoi des véhicules sur la nationale numéro 2, c'est une question vitale pour notre province. Mais les conditions ne sont pas encore réunies pour que la République ou le gouvernement se prononce là-dessus. Mais dès que c'est possible, nous ne manquerons pas de le faire.“ A-t-il indiqué.

Il ajoute :


"Même avant la guerre ici, mais les véhicules à partir de Mabenga ont été toujours escorté. C'est à cause des coupeurs de route et consort, surtout de ceux qui tracassent la population que je faisais allusion du paiement de prix par notre population. Mais si le général Jeff le dit même pendant qu'ils sont là, si la route est réouverte, moi, je ne vois pas d'inconvénient qu'on escorte les véhicules pour sécuriser notre population. "

Pour mémoire, le trafic routier des véhicules sur ce tronçon a été suspendu à la suite de l'occupation de la majeur partie des territoires de Rutshuru, Nyiragongo et masisi par des rebelles du M23/RDF et alliés qui y dictent la loi.


Signalons qu'une tentative de réouverture avait été annoncée par le gouverneur militaire du Nord-kivu, dans les jours passés alors que la population de Goma commençait à jubiler dès la réception de la nouvelle.


Très vite, à moins de 24 heures, la décision était levée par le même décideur.

34 vues0 commentaire

Comments


bottom of page