top of page
  • Photo du rédacteurlegendnews22

Nord-Kivu : Massacre des civils à Bukokoma près de Mutwanga, L'hon.kapaya Lukendero monte au créneau




Après que l'exécution d'au moins quatorze ( 14) civils par les rebelles ougandais dans le village Bukokoma, groupement Bolema, secteur Ruwenzori, les réactions fusent de partout dans la classe sociopolitique de la Région.

C'est le cas de l'honorable Kapaya Lukendero Taffarel, qui met à nu la négligence des alertes de la population par les forces de sécurité basées sur place.


Ce fils du terroir avance qu'il est inconcevable que la vie des civils continue à être fauchée, alors que la zone regorge un nombre important des militaires des forces conjointes FARDC-UPDF.


Selon lui, ces forces coalisées doivent jouer à l'offensive en traquant ces ADF jusqu'à leur dernier retranchement.


" Nous sommes très consternés par cette nouvelle tuerie de nos compatriotes. Nous pensons que l'armée conjointe doit poursuivre ces ADF jusqu'au bout. Ils doivent cesser d'être à la défensive mais plutôt attaquer en premier" a-t'il réagi d'un ton ferme.

Contacté, le porte-parole de l'armée congolaise dans le secteur opérationnel sukola 1 grand Nord, le capitaine Antony Mwalushay a indiqué que, l'armée est à la trousse de l'ennemi pour revendiquer cette perte des civils à nzenga kasusu.


Une réaction qui n'arrange pas la nouvelle société civile congolaise dans le secteur Ruwenzori.


Pour Mumbere Meleki Mukala, son coordonnateur :


" Les militaires dans le coin ont ignoré leur mission, car ils ne considèrent plus nos alertes", a-t-il fait savoir.

Il ajoute:


"Deux jours, plus tôt, deux civils se sont échappés des mains de ces ADF à Mulwa, un signal fort pour l'armée de prendre des nouvelles dispositions."

Soulignons que la localité de Nzenga Kasusu, située dans le groupement Bolema en secteur Ruwenzori dans le territoire de Beni se vide de ses habitants.




✍️ DAVID AKILIMALI

41 vues0 commentaire

Commentaires


bottom of page