top of page
  • Photo du rédacteurJeancy Ngoy

La SDR a, à travers de son président Ferdinand Kitenge Mpeji, recommandée l'l'amélioration de la vie sociale du peuple congolais au nouveau gouvernement de la République



✍️Par la Rédaction



Trois points majeurs ont fait l'objet de la conférence de presse qu'a organisée la société civile révolutionnaire, le jeudi 13 juin 2024, dans l'une des salles de la paroisse notre dame de fatima à Gombe, d'où le président national de la SCR, Ferdinand Kitenge Mpeji a martelé sur la situation difficile que traverse le pays dans des différents domaines entre autres ; social, juridique, sécuritaire et culturel.


Le président de la société civile révolutionnaire, Ferdinand Kitenge Mpeji n'a pas tardé pour recommander le social du peuple congolais au nouveau gouvernement de la République.

La SCR sollicite que l'amélioration du social de la population soit parmis les premiers secteurs que le gouvernement Suminwa doit revoir.



«Nous demandons au gouvernement dirigé par madame Suminwa Tuluka d’améliorer la vie sociale du peuple congolais (…), car le peuple attend le changement de son vécu quotidien et l’accès à l’eau, l’électricité, les routes et à manger», a déclaré Ferdinand Kitenge, président national de la ‘‘Société civile révolutionnaire’’.


Par ailleurs, Ferdinand Kitenge souhaite de ne pas entendre des cas de détournement et ne voulons pas de personnes qui vont rester confortablement dans leurs bureaux. La SDR n croit aux capacités de la femme à la tête du Gouvernement, car c’est la première fois dans l’histoire de la RDC qu’une femme puisse occuper la primature



Cependant, en ce qui concerne la situation sécuritaire, la société civile révolutionnaire, s’est insurgé contre le dialogue avec les forces négatives et leurs soutiens qui sèment l’insécurité dans l’est de la RDC.


« La RDC continue à être agressée par le Rwanda qui multiplie des attaques et des bombardements contre la population civile dans le Nord-Kivu, avec la bénédiction de certaines puissances étrangères et des multinationaux qui jouent l’hypocrisie face au peuple congolais. Cette coalition des forces négatives nous impose un dialogue avec ceux qui tuent nos populations. Le peuple congolais ne veux pas dialoguer, le peuple congolais ne va jamais dialoguer, surtout pas avec le Rwanda. » martele Ferdinand Kitenge.



Evoquant le coup d’Etat déjoué au Palais de la Nation, le président national de la ‘‘Société civile révolutionnaire’’ a condamné un acte ignoble commis par des fils du pays en complicité avec des étrangers.


Ferdinand Kitenge a encouragé la jeunesse congolaise à s’enrôler dans l’armée nationale afin de soutenir les efforts des autorités du pays pour la pacification du Nord-Kivu et de l’Ituri.


Dossier de l'immeuble Ave Maria


L'immeuble AVE Maria situé sur l'avenue Col Ebeya numéro 3 , dans la commune de la Gombe, selon Ferdinand Kitenge, l'ancien propriétaire Mr MAMPENDU Hubert avait vendu à Mr TSHISEKEDI MUAKADI Winner mineur représenté par sa mère biologique depuis 2022 et aujourd'hui Mr MAMPENDU cherche à escroquer Tshisekedi en utilisant certains autorités et Libanais contre le DG Muakadi de la DGI.



Ainsi, après échange de la société civile révolutionnaire avec les Avocats Conseils de deux parties, la SDR a constaté que Mr MAMPENDU Hubert avait signé lui-même l'acte de vente, grâce à cet argent il à payé ses crédit à la banque ou son certificat d'enregistrement était gagé. Cette vente est parfaite car elle a été faite entre les deux parties en présence de leurs conseils et les courtiers.


La société civile révolutionnaire appelle la justice à décourager la mauvaise foi de Mr MAMPENDU Hubert contre Tshisekedi winner.



Notez que, L’objectif de cet échange avec les professionnels des médias était de sensibiliser la population à prendre conscience face à l’avenir du pays et aux enjeux politiques, économiques et sécuritaires de l’heure.



38 vues0 commentaire

Comentários


bottom of page