top of page
  • Photo du rédacteurJeancy Ngoy

Kasaï : échauffourée à la DGRKAS, L'ONG BINADAMU en action charge les autorités politico-administ...


✍️Par Sadam Kapanda depuis Tshikapa


Une crise totale se prévaut au sein de la direction générale des recettes du Kasaï (DGRKAS). Un conflit de leadership est signalé à tous les niveaux.

Le dysfonctionnement et le détournement sont les nouvelles robes que porte cette régie financière dans la province du Kasaï

C'est une attitude qui indigne tout opérateur politique que ceux de la société civile exerçant dans cette partie de la République démocratique du Congo.


C'est le cas de Gilie Ochano, coordinatrice nationale de l'ONG Binadamu en action, une structure de la société civile, qui charge la chambre parlementaire du Kasaï d'être à la base de tous les cacophonies enregistrées dans la gestion de cette entreprise financière.


Dans un entretien téléphonique avec la rédaction de legend-news.net le jeudi 21 septembre 2023,

Madame Julie ochiano precise que l'assemblée provinciale du Kasaï à faillie dans sa mission de contrôle des entreprises publiques.


 Elle a précisé : 


" Nous constatons que depuis l'avènement de l'actuel comité, l'organe suprême de contrôle s'est mixé dans la gestion même les membres du bureau a chacun un correspondant voire même d'autres autorités parallèles chacun a un correspondant au niveau de la DGRKAS. Étant donné qu'ils ont des intérêts, mais la constitution de la république a établi la séparation des pouvoirs. Celui qui contrôle doit contrôler et aussi celui qui gère, gère aussi. Ce que nous constatons aujourd'hui est que l'Assemblée provinciale au lieu de contrôler, elle gère ; alors que nous savons que le contrôle est une action pédagogique exclusive aux parlementaires" a-t-elle martelé


Et de poursuivre :


'' en ménagement, il y a ce qu'on appelle la gestion ou accès sur les résultats. Et pour réussir, il faut éventuellement des contrôles à mi-parcours avant, pendant et après d'un mandat ou d'un projet. Nous demandons à l'Assemblée provinciale d'enlever ses correspondants dans les postes des différents péages. C'est honteux et ça détruit la province. Et nous en appelons à monsieur le gouverneur de prendre ses responsabilités" a suggéré Madame Gilie Ochano.


Rappelons que jusqu'à ce jour les violons ne collent pas à la DGRKAS entre l'actuel Directeur Général, de cette régie financière du Kasaï Joseph Kalombo et les agents et cadres de cette régie financière. Ces derniers demandent la démission sans préavis du DG à la tête de la DGRKAS pour plusieurs griefs notamment le tribalisme, l'injustice, les règlements des comptes, la chasse à l'homme, l'administration parallèle et l'anarchie dans la gestion.


Pourtant, dans la récente sortie médiatique, Joseph Kalombo a prôné sur son innocence et s'est tapé sur sa poitrine disant qu'il est le tout premier directeur dur cette entreprise à vouloir mobiliser les recettes à un volume normal pendant sa gestion, mais hélas sans en préciser le chiffre. Une hypothèse décriée par tous.


24 vues0 commentaire

Commentaires


bottom of page