top of page
  • Photo du rédacteurJeancy Ngoy

Jonathan Bolingi est sorti des soins intensifs, rassure le ministre Kabulo




Par Guelord Mukeba


Le ministre des Sports et loisirs François Claude Kabulo Mwana Kabulo a rassuré le peuple congolais en général et les amoureux du ballon rond en particulier sur la situation du Léopard Jonathan Bolingi hospitalisé en Serbie.


Après avoir échangé avec l'ambassadeur de la République démocratique du Congo en poste à Belgrade, le ministre a donné trois précisions importantes, à savoir que le joueur est sorti des soins intensifs ; qu'il n'est pas empoisonné et que les résultats de son sang envoyé pour des examens approfondis sont attendus pour ce lundi matin.

"De Paris où je me trouve en ce moment, je viens de suivre la situation de très près concernant notre avant-centre Bolingi Merikani [Ndlr, Mpangi]. Je viens de m'entretenir avec notre ambassadeur en Serbie, Monsieur Kalala, qui me rassure que ce matin à 10 heures notre footballeur est sorti des soins intensifs et il est toujours sous surveillance ventilation. Les médecins sont en train de le suivre. Les premiers examens n'ont pas laissé de traces de typhoïde ni de poison, contrairement à ce qu'on raconte. Par contre, son sang a été envoyé dans un centre spécialisé pour des examens approfondis. Il y a 50 % de chance que Bolingi s'en sorte. Les soins sont administrés à 80 kilomètres de Belgrade. Notre ambassadeur et tous les diplomates sont en train de suivre de près sa situation. La prise en charge est assurée par son équipe de football. Plus de peur que de mal. Apparemment, tout se passe bien. Je tenais absolument à rassurer tous les amateurs du football et tous les Congolais que notre international a 50 % de s'en sortir. Toutefois, la première nouvelle sera annoncée demain matin à notre ambassadeur qui à son tour va me contacter ici à Paris et moi à mon tour, je vais répercuter la nouvelle sur Kinshasa. Nous mettons la vie de notre footballeur entre les mains de Dieu. Je pense qu'il va l'assister parce que nous avons besoin de lui", a expliqué le ministre Kabulo.


24 vues0 commentaire

Comments


bottom of page