top of page
  • Photo du rédacteurBobo Bolia Trésor null

Insécurité à Kinshasa: Les kuluna plus forts que l'autorité de l'État?



✍️ Par guelord mukeba


À deux mois de la tenue des élections à Kinshasa, siège des institutions de la république, la population Kinoise continue à vivre dans une insécurité sans précédent, tout en étant soumise à des lois imposées par les hors-la-loi.

Après la récente sortie médiatique du patron de l'intérieur péter kazadi, sur l'opération zéro kuluna, l'insécurité ne cesse de grandir au jour le jour.


Dans le district de la tshangu, plusieurs jeunes ont repris leurs activités de rétorsion avec des machettes pendant la nuit dans des arrêts de bus, quartiers et avenues.


Dans la commune de Nd'jili, le constat est plus qu'amère.


À en croire la population de ce coin de la capitale:


« Depuis que l'homme fort du district, le Major Rémi dit mal à l'aise était écarté de son poste, plusieurs mouvements de vols et rétorsions orchestrés par les Kuluna ont repris surface, notamment au couloir kimbuta jusqu'à la place Sainte-Thérèse, qui est devenu le lieu des spectacles désolants » se lamente un Ndjilois.

Par ailleurs, Plusieurs jeunes anciens kuluna communément appelés bureau2, récemment recensés par la police, se livrent à des actes de vols à main armée, tel est le cas à kimbanseke, plus précisément au quartier kingasani et sur la route qui mène vert le cimetière de municipalité.


Ne sachant pas à quel saint se vouer, la population de ce coin de la capitale lance un SOS à toutes les autorités sectorielles d'activer plusieurs stratégies pour barrer la route à ce phénomène.

34 vues0 commentaire

Comments


bottom of page