top of page
  • Photo du rédacteurJeancy Ngoy

Dypol lance "politoscope" contre la cyberviolence et pour le débat démocratique


✍️Par Jeancy Ngoy Ipako



La Dynamique des politologues, Dypol en sigle, a, à travers de son coordinateur national Christian Ndombo Moleka, procédé au lancement officiel d'un politoscope, un outil de monitoring du débat politique en République Démocratique du Congo, ce lundi 4 mars 2024, à la grande salle de, CEPAS.


Certes, l'inspiration ou la motivation de la création de cet outil est venue, de la violence des discours lors des récentes élections en République démocratique du Congo. Politoscope est un outil de surveillance et de sensibilisation sur la "cyberviolence verbale".

La violence verbale, par les tensions ethniques, les discours des haines de xénophobie, touts ceci a inciter ce réseau des politologues d'approfondir leur étude afin de proposer une solution, passer simplement à se plaindre la mise en place d' un outil qui permettra de monitorer les débats politiques sur toute l'étendue de la République. Et de dénoncer le discours de violence, de haine, en même temps de produire une analyse profonde et ce que font les congolais comme débat politique et que la qualité du débat pour améliorer ainsi la démocratie.


« Nous allons d'abord, produire des analyses,

Ensuite, nous allons sensibiliser les Congolais sur les valeurs démocratiques parce que on peut pas avoir un débat public qui ne tourne pas autour des valeurs démocratiques, c'est à dire la tolérance, la contradiction, la suppression des argumentations. Et avoir un débat politique qui soit creux et qui tourne autour des injures, ça ne favorise pas la croissance dans notre pays. Ça touche notre fibre identitaire et donc il faut travailler à refonder la cohésion et ça passe par de telle initiative qui réduisent la violence et qui promeuvent les bonnes valeurs démocratiques, notamment la la liberté d'expression » a déclaré Christian Ndombo Moleka, coordonnateur national de la Dynamique des politologues (Dypol) de la RDC.

En outre, la Dypol annonce des formations, des sensibilisations à la fois vers ceux qui produisent des discours politiques, les acteurs politiques mais également ceux qui consomment et coproduisent, à savoir les citoyens.


Le réseau de politologues a donc décidé de surveiller à partir de ce mois de mars les comptes X (ex-Twitter) d'un millier de personnes (politiques, médias, société civile, influenceurs, acteurs locaux), analysés et synthétisés dans un point quotidien, un rapport hebdomadaire puis un "baromètre mensuel du débat politique".

Ce programme, financé notamment par le Centre d'études pour l'action sociale (Cepas) et l'Union européenne, emploie dans un premier temps 11 jeunes analystes (7 hommes et 4 femmes) et, espérant plus de moyens et de partenaires, compte en avoir 50 à terme, a précisé Christian Moleka.


Les initiateurs du projet disent attendre l'avis de juristes pour savoir s'ils peuvent publier les noms des détenteurs de comptes passés au crible ou s'ils doivent les flouter


La Dynamique des politologues en RDC est un réseau des politiques congolais, qui oeuvre à l'institution des plates-formes de recherche de diffusion des idées et des connaissances des phénomènes politiques susceptibles de participer à l'amélioration qualitative de la gouvernance publique en RDC. Son mission est d'innerver la société congolaise d'un savoir politique créatif à même d'accompagner la rupture épistémologique de la gouvernance dont le pays a grandement besoin.

64 vues0 commentaire

Comments


bottom of page