top of page
  • Photo du rédacteurJeancy Ngoy

Agrobusiness Forum : pacifique Keta Upar, demande au gouvernement de mettre en pratique ses discours


✍️Par Jeancy Ngoy

" La revanche du sol sur le sous-sol ", c'était autour de cette thématique que le Premier ministre Jean-Michel Sama Lukonde Kyenge, Représentant le président de la République, Félix-Antoine Tshisekedi Tshilombo, en mission d’itinérance dans le Katanga, a lancé officiellement le "DRC Agrobusiness Forum" le mercredi 4 octobre 2023 au salon Congo du pullman hôtel. 


Organisé par le Gouvernement de la République à travers les ministère de l'Agriculture et celui des Finances, ce forum a pour objectif d’attirer l’engagement du secteur privé tant national qu’international, en mettant en évidence les mesures entreprises pour créer un environnement propice au développement du secteur agricole et présenter des opportunités concrètes d’investissements.

En tant qu'acteur dans le secteur agricole, Pacifique Keta Upar, Directeur Général de la société de café, Café pacifique, d'après ce digne fils de la RDC, particulièrement en Ituri, l'autosuffisance alimentaire doit être primordial avant de penser à autre chose.


" Je me suis investi dans le secteur de l'agriculture depuis plusieurs années. Nous avons compris que le développement de ce pays ne peut partir que de l'agriculture et pour nous, c'est seulement quelque chose de capital et aujourd'hui nous avons compris que les gouvernants ont pris l'option qu'il faille mettre l'accent sur l'agriculture. Je crois que nous sommes dans le pays sous-développé, mais la base, c'est d'abord l'agriculture. Nous devons d'abord arriver à avoir l'autosuffisance alimentaire avant de penser à autre chose. Parce qu'un pays qui ne sait pas d'abord assurer l'autosuffisance alimentaire, je crois, on n'a pas avancé. Le fait qu'on a compris cela, son excellence le président de la République a pris ça comme son fer de lance pour le développement de ce pays et nous avons beaucoup salué que le gouvernement ait pris l'option designer de remonter de 3 % à 10 % de l'agriculture dans le budget national. Aujourd'hui avec tout ce qu'on a eu comme discours nous comprenons que ce pays pourra démarrer à partir de l'agriculture. " 

Devant, son stand où il a exposé les produits son entreprise de café, café pacifique, l'ancien Gouverneur de l'Ituri, Pacifique Keta Upar déclare que ce Forum est un cadre est le cadre idéal pour intensifier leurs échanges, partager les expériences et nouer des partenariats solides basés sur leurs complémentarités.

" Ce forum est le cadre idéal pour intensifier nos échanges, partager nos expériences et nouer des partenariats solides basés sur nos complémentarités. Maintenant, je crois qu'il y a plusieurs partenaires qui ont été mobilisés et qui ont aussi cette volonté par ce que nous avons beaucoup d'alinéa qui bloquait le développement de ce secteur. Nous avons par exemple le climat des affaires qui n'étaient pas asservi et les taux de taxes était tellement élevés. Nous avions aussi le non-accès aux produits agricoles puisque dans tous les pays, on doit avoir l'accès aux produits agricoles. Nous avons le problème de l'encadrement de la masse paysanne. Nous devrions avoir des agronomes de collectivité des moniteurs agricoles, mais ça n'existait pas dans le programme. Mais aujourd'hui, on voit qui à cette volonté de former la recherche au sommet de l'agriculture et la mise en pratique de ce discours va booster notre secteur agricole " A dit Pacifique Keta Upar, DG de café pacifique.

L’agriculture est un secteur crucial en République démocratique du Congo, employant environ 70 % de la population et représentant 20 % du PIB du pays. La RDC dispose d’un potentiel agricole et agro-industriel élevé. Le pays pourrait augmenter de manière significative sa production alimentaire pour nourrir ses 100 millions d’habitants et augmenter ses exportations grâce à des précipitations annuelles élevées, 51 millions d’hectares de terres non cultivées sur [80] millions d’hectares de terres arables, l’un des réseaux hydrographiques, de ressources halieutiques et des pâturages des plus importants en Afrique. Malgré ce potentiel, le pays enregistre des rendements agricoles parmi les plus faibles au monde et un immense potentiel de transformation. 


Agricole non exploité. En conséquence, la RDC importe une grande partie de ses besoins alimentaires, représentant environ US$ 3 milliards par an. Pour aider à revigorer le secteur agricole, le gouvernement a lancé un programme de réformes du secteur agricole afin de promouvoir le développement des investissements privés dans les principales chaînes de valeur agricole du pays.


Ce DRC AGROBUSINESS FORUM réunit, du 4 au 5 octobre 2023 Pullman Hôtel de Kinshasa, plus de 300 personnes, dont les Représentants des Gouvernements, les décideurs publics, les dirigeants du secteur privé, des leaders de l'industrie. Au programme de ces assises, il y aura notamment un panel sur les Réformes structurantes pour stimuler l’investissement et dynamiser l’agrobusiness et un autre sur la loi agricole.


2 vues0 commentaire

Comments


bottom of page